Sauvons l’Université !
Accueil du site > 03. Communiqués et textes des syndicats, coordinations, associations, (...) > Lettre de l’Intersyndicale des représentants des personnels BIATS et (...)

Lettre de l’Intersyndicale des représentants des personnels BIATS et enseignants de l’ÉSPÉ de Paris au Recteur de l’Académie de Paris

vendredi 4 octobre 2013

Paris, le 3 octobre 2013

L’Intersyndicale des représentants des personnels BIATS et enseignants de l’ÉSPÉ de Paris

À Monsieur le Recteur de l’Académie de Paris,

Copie à Madame le Vice-Chancelier Monsieur le Directeur de l’Académie Madame la Secrétaire générale pour l’enseignement scolaire Monsieur l’Adjoint à la Secrétaire générale pour l’enseignement supérieur Monsieur le Président de l’Université Paris-Descartes, chargé du projet ÉSPÉ Monsieur le Président de l’Université Paris-Sorbonne Monsieur l’Administrateur provisoire de l’ÉSPÉ de Paris

Monsieur le Recteur,

L’Intersyndicale des représentants des personnels BIATS et enseignants de l’ÉSPÉ de Paris suit avec attention et appréhension l’évolution de la mise en place des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation. Si nous nous sommes réjouis du fait que la formation aux métiers de l’enseignement et de l’éducation puisse retrouver une place au sein des autres formations professionnelles - des interrogations demeurent cependant sur le statut qui y est fait à la recherche -, nous découvrons avec de nombreuses inquiétudes les modalités de fonctionnement de l’ÉSPÉ prévues dans les textes, telles qu’elles figurent notamment dans le projet de statuts de son Conseil d’École (CE).

Le décret handicape encore le fonctionnement du CE en donnant la gouvernance aux personnalités extérieures et nommées. Les membres élus ne suffiront pas à rendre compte pleinement de la réalité du fonctionnement concret de l’ÉSPÉ et à peser sur les décisions qui engagent les activités de ses personnels dans un Conseil pourtant censé exister aussi à ces fins. L’organisation du corps électoral comme celle de la représentativité qui y sont prévues nous soucient, comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire.

La réduction à deux du nombre des représentants BIATS au CE leur fait jouer un rôle de figurants plutôt que d’acteurs. Or les personnels administratifs et de service s’acquittent de tâches indispensables à la réalisation des missions de formation : inscriptions, accueil, mises en stages des étudiants, organisation de la vie de l’établissement au quotidien, dans la multiplicité de ses dimensions, toutes missions dont nous tenons à vous rappeler qu’elles sont assurées à ce jour dans le contexte d’un manque criant de personnels. Tous les personnels ont fait la preuve de leur attachement au service public, ils souhaitent continuer à assurer leur travail : une représentativité réelle leur est due, elle devrait leur être assurée par le législateur.

Dans la situation qui nous est faite, sans atteindre au décret (art D 721-8), nous demandons que soit inscrit dans les textes un système de suppléance au CE de l’ÉSPÉ de l’Académie de Paris pour les sièges prévus pour les élus des personnels BIATS et enseignants - comme il existe dans d’autres instances.

Nous comptons sur vous, Monsieur le Recteur, pour prendre en juste compte cette demande, et vous assurons de notre considération.

L’Intersyndicale des représentants des personnels BIATS et enseignants de l’ÉSPÉ de Paris

CGT FERC SUP, FO, SGEN CFDT, FSU SNASUB SNESUP, SMPTES UNSA, SUD EDUCATION SOLIDAIRES

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0